Recueil d’expressions en gallo, contes, histoires, poésies, saynètes

Le parler de nos aëux de Haute-Bretagne

Tchi qu’y a d’neu anné ?

Eune sapré tapeï d’caous’ries e d’dieries en gallo e cor en pus dés contes, dés histouères, du theuâte, dés reucitâtions e tchoques chansons e compiaintes.

Une formidable collecte de mots et d’expression gallèses, complétée de contes, d’histoires, de saynètes, de poésies, de quelques chants et complaintes.

Le CD inclus contient une partie des textes lus par les auteurs.


COMMANDE EN LIGNE POSSIBLE ICI, DÈS MAINTENANT ! :

114 pages format A4 - N° ISBN : 978-2-918945-58-1

15 € + 4,10 € de frais de port

Livraison partout dans le monde.

ENVOI SANS SUIVI

Prix unitaire : 15€


ENVOI AVEC SUIVI

Prix unitaire : 15€


Si vous rencontrez un problème, contactez-nous :
- contact@vosrecits.com
- Téléphone : 02 96 26 86 59


Les modes de paiement ci-dessous permettent aussi d’acquérir plusieurs titres du catalogue des Éditions Récits.


Commander et payer par carte :

-PAR VIREMENT BANCAIRE
Adressez-nous un mail en indiquant le titre du ou des livre(s) pour un règlement par virement bancaire. Nous vous enverrons notre Relevé d’Identité Bancaire.
Mail : contact@vosrecits.com

-PAR COURRIER
Adresse : Editions Récits
20 Les Yeux des Rays
22150 Langast
Règlement par chèque à l’ordre des Editions Récits
à envoyer avec votre commande écrite sur papier libre.


Ce livre se veut un hommage à la culture gallèse et une reconnaissance de cette langue trop souvent réduite à un ancien français mal parlé, à un patois à connotation péjorative. Cette déconsidération du gallo est liée, historiquement, à la volonté de Napoléon III d’imposer autoritairement le français dans toutes les écoles. Les maîtres s’emploieront, avec beaucoup de zèle, à faire respecter les consignes venues d’en haut. Ils s’évertueront à « dépatouèser » leurs élèves et prendront souvent plaisir également à ridiculiser le parler courant des familles. Attitude qui ne fait que poursuivre la disqualification des langues régionales depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, prise par François 1er pour unifier le pays de France sous une même langue.

limite linguistique gallo breton Limite linguistique gallo breton - Carte libre de droit : si reproduction, indiquez : "Éditions Récits - www.vosrecits.com"

Or, le gallo est une langue à part entière. Ce parler n’est pas un français appauvri : il est une langue d’oïl issue du latin. Ainsi que le mentionne Claude Capelle dans son ouvrage Le Gallo et les Langues Celtiques : « que ses racines soient gauloises, romanes, ou bretonnes, le gallo est l’une des deux langues de la Bretagne et, à ce seul titre, mérite considération ». C’est cette réhabilitation du gallo que nous avons recherchée, en remontant le temps, en nous remémorant le langage de nos parents, de nos grands-parents et de leurs voisins. La collecte de ces souvenirs nous a permis de redécouvrir un parler savoureux, imagé, souvent amusant, qui restitue la chaleur et la simplicité joviale des relations de proximité d’autrefois, dans nos petits villages alors si animés.

Le parler gallo, qui est le langage de l’intime, n’est en rien préjudiciable au parler français puisque, la roue ayant tourné, il est dorénavant proposé en option au baccalauréat…

Le gallo, autant que le breton, exprime une singularité culturelle de vécus, de sentiments, d’intériorités intraduisibles en français : ne plus le parler serait perdre cette spécificité de pensée. Le gallo est ainsi constitutif du patrimoine immatériel de notre pays que nous aimerions sauvegarder et léguer aux générations futures.

Lés Caousous de Saint-Etieunne :

Louise Bartoli-Guillouët, Alain Le Noac’h, Paul et Madeleine Pichard, Marcelle Balusson, Adèle Angoujard, Odile Baron


Recueil illustré de 12 dessins d’Alan UPTON


R’teuroueu l’caouser d’nos peures, dans nos villâges de Haoute-Beurtâgne, avant que l’monde d’astoure n’en f’rint quasiment qu’dés dortouères... R’songeu é bons jous de d’aout’fès dans nos hamiaoux net djaïs, ouesse que chatchun caouseu à son vouêsin, tiapetteu sus li tchoques fès bé sûr mé n’le lésseu jameï tout sou. L’vieux temps, ouesse qu’on trimeu en s’entraïdant, avec asseu d’laïsi pour raconteu e vive...

Retrouver le parler des anciens, dans nos villages de Haute-Bretagne, avant qu’ils ne deviennent, pour beaucoup, des villages-dortoirs ou abandonnés… Se souvenir des jours heureux dans ces hameaux autrefois si animés, où tout le monde parlait à son voisin, le critiquait un peu parfois mais ne le laissait jamais seul. Ce temps d’avant, sans confort matériel mais où l’on savait s’entraider, raconter et prendre le temps de vivre...


Accueil du site | Contact | Plan du site |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Histoires de vie et témoignages...   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.30 + AHUNTSIC

Creative Commons License